Valider son permisValider
son permis
Espace adhérentEspace
adhérent
Bourse au territoiresBourse aux territoires

Chassemarais dgest fnc 2021 19 1

Grippe aviaire et chasse : le point après 4 mois de galère

  • Le Ven 23 sept 2022

Retrouvez le communiqué de la Fédération des chasseurs du 23 septembre 2022

Depuis mi-mai, la grippe aviaire sévit sur le littoral français. Dans la Somme, les excellentes relations entre les services de l’Etat et la Fédération des chasseurs ont permis d’adopter des mesures adaptées, sans contraintes disproportionnées pour les chasseurs. 

Hélas, le foyer qui s’est déclaré le 20 septembre à Eu, en Seine-Maritime, dans un élevage d’oiseaux d’ornement s’est traduit dans ce département par une interdiction de la chasse du gibier à plume et de toute opération de lâcher, dans un rayon de 10 kilomètres. Cette mesure s’applique dans les 20 communes samariennes comprises dans le cercle. La Fédération des chasseurs de la Somme espère toutefois obtenir un assouplissement avant la fin de la période, fixée au 20 octobre. En tout état de cause, elle a sollicité de la DDTM un report de la fermeture du faisan et de la perdrix à fin décembre, afin de maintenir dans son entièreté la période de chasse de ces espèces. Le Président Butel est optimiste sur ce point.

Sur le littoral picard où la grippe aviaire est apparue en mai, les mortalités diminuent. Les dernières analyses de faune sauvage se sont avérées négatives pour la grippe aviaire, ce qui est encourageant. Sur la vaste zone touchée, classée « Zone de Protection temporaire », la vigilance reste de mise, sans interdiction de chasser ni de transporter des appelants.

Sur le secteur d’Heilly, où la maladie a été détectée dans un élevage familial début septembre, les dernières analyses se sont également avérées négatives. Les mesures liées au classement « Zone de Protection » sont levées ; restent celles liées à la « Zone de surveillance » sur 49 communes (lâchers de gibier autorisés sous réserve de demande de dérogation ; transport d’appelants interdits). Ces mesures devraient être levées fin de semaine.

Concernant la zone de Sailly Flibeaucourt, où la maladie s’est déclarée dans un élevage de dindes, on se dirige également vers un allégement de ces mêmes mesures. Des écouvillonnages ont été réalisés début de semaine sur des appelants détenus par 10 détenteurs. A ce jour, 7 résultats nous sont parvenus, tous négatifs. La Fédération des chasseurs espère un retour rapide des trois derniers écouvillonnages et demandera une réduction de la période d’interdiction de transport des appelants s’ils s’avèrent négatifs également.

En résumé :

  • chasse et mouvements d’oiseaux (lâchers de gibier et transport d’appelants) actuellement interdits sur les 20 communes de la Somme comprise dans le rayon de 10 km autour de l’élevage de Seine-Maritime. C’est le point noir de ce dossier.
  • transport d’appelants interdit et lâchers de gibier autorisés sous réserve de demande de dérogation sur 49 communes sur le secteur d’Heilly et 38 communes sur le secteur de Sailly Flibeaucourt. Ces mesures sont en phase d’être allégées ou abolies.

La Fédération des chasseurs rappelle que la grippe aviaire, catastrophe économique, n’est pas venue d’oiseaux appelants ni d’oiseaux migrateurs mais de goélands, oiseaux sans prédateurs et aux populations pléthoriques.